"Chacun est singulier et c'est dans la vérité singulière que se trouve l'essence de l'humain." Julia KRISTEVA

Art-thérapie
Psychopédagogie (Barberaz)

Psychologue enfant Barberaz

LES CONTES DE LA FAMILLE SOLEIL

« Les Contes de la famille Soleil » trouvent leur origine dans l'imagination de Caroline Drahi, dans son amour du langage et dans sa connaissance du monde de l'enfance et de l'adolescence.

Ces histoires sont thérapeutiques dans la mesure où elles illustrent des problématiques liées aux questionnements des enfants et des adolescents, et permettent d'exprimer l'indicible en des mots simples, des images, et d'apporter des éléments de résolution en contournant la violence des souffrances évoquées.

Les personnages sont récurrents et forment une famille extraordinaire « comme toutes les familles » dit-on dans le conte « Le Noël du blaireau » ; animaux et humains, ils incarnent des archétypes dans lesquels chacun peut se retrouver. L'animal offre le précieux avantage de pouvoir jouer sur l'ambivalence humaine en simplifiant sa psychologie, sans jamais la réduire (on prend les caractéristiques d'une espèce pour dresser un portrait simple et lisible : le Blaireau renvoie par exemple à l'homme grognon et peu digne d'intérêt, dans l'imaginaire courant, le Renard est toujours rusé, le Loup effrayant et sauvage, le Sanglier évoque la proie, victime du chasseur , toujours obligé de se cacher, etc).

« Les Contes de la famille Soleil » font l'objet de soirées Lecture / table ronde, animées dans différents lieux associatifs, culturels ou lieux de soin.

psychopédagogie Barberaz

L'ECRITURE DU CONTE DANS LA PSYCHOTHERAPIE

Dans Drahi-thérapie, cabinet de psychothérapie et de sophrologie, situé à La Ravoire, on utilise également l'écriture du conte dans le cadre de la psychopédagogie. L'écriture du conte peut alors rejoindre l'expérience de l'art thérapie et la mise en langage se fait alors sous le regard aidant du thérapeute. Le conte peut aussi être écrit par Caroline Drahi elle-même, à partir de la narration du patient, et servir de fil directeur lors de la séance suivante.

La mise en histoire est un des outils majeurs utilisés dans la thérapie des enfants et des adolescents.

art-therapie Barberaz

Les création picturale (Barberaz) 

L'art-thérapie n'est pas une médiation artistique, c'est-à-dire que la production créée par la sujet ne vise pas l'interprétation.  Le thérapeute, par sa présence, son regard, son accompagnement bienveillant, invite le sujet à puiser dans un potentiel que l'éducation, le conditionnement, les échecs passés, le manque de confiance en soi, a parfois fermé.

Une séance d'art-thérapie n'est en aucun cas un cours de peinture, et nous ne prétendons pas à la technique ou à la maîtrise. 

L'art-thérapie met en oeuvre chez le sujet un processus de transformation. 

Peindre est un acte de la présence. Lorqu'on peint, on est là, ici et maintenant (ce qui converge avec les principes phénoménologiques qui initient la sophrologie caycédienne.) Peindre ancre le sujet dans le réel. Il s'agit de revenir dans la réalité, dans la matière, qui est objet de la réalité, et de permettre au patient de résister à cette tentation courante : s'extraire du monde, aller dans un "ailleurs" très idéalisé.) Peindre est un acte vivantiel, qui révèle les ressources et les capacités du sujet peignant. 

creation picturale Barberaz

Peindre, enfin, est un acte de reliance, puisqu'on peint avec le soutien de l'autre, et dans l'espoir de croiser le regard de l'autre. 

Les séances d'art-thérapie sont individuelles. Le travail artistique de la thérapeute n'a qu'une seule valeur : inviter le patient à se connecter lui même à sa force créatrice (processus de sublimation) qui est en lui. Ainsi Caroline Drahi, humblement, transmet son amour de la matière, et témoigne d'une démarche, qui ne nécessite qu'une chose : le désir.

Contact

Consultez également :

Actualités
Voir toutes les actualités
Lettre d’information
c