"Chacun est singulier et c'est dans la vérité singulière que se trouve l'essence de l'humain." Julia KRISTEVA

Thérapie familiale à Barberaz
Psychothérapie des jumeaux près de Chambery

Thérapie familiale à Barberaz Romulus, Rémus et la Louve

En tant que jumelles l'histoire des thérapeutes du cabinet Drahi thérapie, situé à La Ravoire est marquée par la problématique de la gémellité.

Elles ont connu tous les affres de l'individuation, ont été obligé d'aller l'une et l'autre à la rencontre de leur personnalité propre avant de pouvoir faire concorder leurs expériences dans un travail commun qui est celui de la psychothérapie.

Elles ont décidé d'utiliser leur gémellité comme un outil incomparable dans le soin de couples de jumeaux et de leurs familles.

S'inspirant des techniques américaines de thérapie de couple, elles reçoivent les jumeaux à deux afin qu'ils se retrouvent en position miroir avec leur propre couple gémellaire. Le processus d'individuation (ou de différenciation) est souvent compliqué qu'il s'agisse de jumeaux monozygotes (vrais jumeaux) ou dizygotes (faux jumeaux). Ce fameux recours à la comparaison accable souvent les jumeaux et cette fâcheuse tendance à les appeler « les jumeaux » sans autre forme de précaution ou de mémorisation des prénoms de chacun les consterne. Le processus d'individuation s'accompagne de sentiments ambivalents entre amour et haine, fusion et rejet, et mérite d'être accompagné pour gagner en nuances et pour envisager une construction identitaire sereine pour l'un et l'autre des jumeaux.

Le couple de jumeaux peut être une source de difficultés, de frustrations ou de tensions pour les parents même si c'est deux fois plus d'amour pour des parents !

Être né jumeaux c'est n'être pas né seul, c'est n'être pas le préféré, ni le premier, ni le dernier. ni même celui du milieu ! C'est n'avoir pas été l'enfant unique, c'est vouloir exactement la même chose que l'autre, c'est refuser pourtant d'être exactement comme l'autre. C'est ressembler « comme deux gouttes d'eau » et pourtant supporter que ceux qui regardent jouent systématiquement au « jeu des 7 erreurs » ! Et les choses ne sont pas plus simples quand on est « faux jumeaux ». Déjà on est « faux » jumeaux, est-ce à dire qu'on n'est pas vrais (qu'on nait pas vrai, c'est-à-dire pas vraiment nés) ? Ensuite, on devrait se ressembler plus que cela ! S'étonnent les observateurs.

Contact

Consultez également :

Actualités
Voir toutes les actualités
Lettre d’information
c