"Chacun est singulier et c'est dans la vérité singulière que se trouve l'essence de l'humain." Julia KRISTEVA

Psychothérapie enfant - Ados (Barberaz)

Psychotherapie enfant - Ados Peinture de Félix Vallotton (1865-1925) Le ballon 1899

La psychothérapie de l'enfant

WINNICOTT, psychanalyste pour enfant, a posé les bases d'un espace thérapeutique, d'une attention particulière à l'enfant. Il a permis au thérapeute de rejoindre l'enfant dans un espace de créativité appelé espace transitionnel.

Les thérapeutes du cabinet Drahi-thérapie, situé à LA RAVOIRE et à BARBERAZ, s'en réfèrent à ses ouvrages en particulier et à d'autres psychanalystes bien connus pour appréhender la thérapie avec les enfants. Mélanie KLEIN est l'une des premières psychanalystes s'étant intéressé aux enfants. Françoise DOLTO, célèbre et brillante psychanalyste pour enfant nous a laissé également un socle théorique fructueux et passionnant.

COMMENT TRAVAILLENT LES THERAPEUTES DU CABINET DRAHI-THERAPIE ?

La façon dont travaille le cabinet Drahi-thérapie avec l'enfant est inspirée ces outils conceptuels.

Il s'agit de se laisser prendre par la main et d'aller dans le monde de l'enfant au-delà de nos représentations du développement de l'enfant. Encore une fois il ne s'agit pas pour les thérapeutes de dresser un portrait psychopathologique de l'enfant même si leurs connaissances permettent de l'orienter vers des pédopsychiatres au besoin.

LES OBJECTIFS DE LA PSYCHOTHERAPIE AVEC L'ENFANT

La psychothérapie de l'enfant vise l'épanouissement de l'enfant, son autonomisation, la gestion de ses frustrations.

Il s'agit d'aider l'enfant à grandir, d'entendre où il a mal, quelle est sa réalité intérieure. Rejoindre l'enfant dans le jeu et entendre sa parole ou concevoir son symptôme comme une stratégie mise en place pour se protéger de l'hostilité ou des menaces du monde extérieure.

L'enfant ne doit pas se sentir évalué tel qu'il peut le vivre dans l'institution scolaire. Il doit se sentir libre de créer du déplaisir chez ses parents. Ainsi nous recevons la parole avec le même respect et la même confidentialité que celle des adultes et passons un contrat avec l'enfant sur ce qui peut être dit aux parents et ce qui doit rester secret dans le lien avec le thérapeute.

LE SOUTIEN DES PARENTS

On ne peut travailler qu'avec l'aide des parents, du couple parentale de préférence. La demande exprimée par un enfant de venir rencontrer un psychothérapeute est plutôt rare. Cette demande peut toutefois émerger si la première rencontre se passe bien. Le travail avec lui doit être ludique et apporter du plaisir, du plaisir de parler, de jouer, de crier, de faire du bruit, de dessiner, de peindre, de rire.

Le thérapeute prend habituellement quelques minutes avec le parent avant ou après la séance pour faire une synthèse des points travaillés sans trahir la parole de l'enfant.

Il se peut aussi qu'un enfant soit trop petit ou pas prêt à se séparer de son parent pendant l'entretien. Cela n'empêche pas de travailler. Toutes les configurations sont permises puisqu'elles disent quelque chose de l'économie familiale ou du développement psycho affectif de l'enfant.

FAIRE FACE AU DIVORCE DES PARENTS

Le divorce des parents est une souffrance vive pour l'enfant, et la consultation d'un psychothérapeute du cabinet de psychothérapie et de sophrologie Drahi-Thérapie, peut s'avérer nécessaire pour permettre à l'enfant d'exprimer et sa douleur et ses questions. Il pourra ainsi parler la séparation des parents, dans un cadre où l'enfant ne se sent pas tiraillé par l'amour qu'il porte respectivement à chacun des parents. La culpabilité et le sentiment de perte dominent souvent : perte d'un idéal, perte d'un modèle, perte d'une structure rassurante, perte des repères qui ont permis à l'enfant de grandir.

cabinet de psychothérapie LA RAVOIRE

LA PSYCHOTHERAPIE DE L'ADOLESCENT :

QU'EST-CE QU'UN ADO ?

L'adolescent n'est jamais réductible aux caractéristiques de son âge. Ainsi il est d'abord envisagé comme une personne humaine. Cependant on considérera que l'adolescence est un passage sensible qui ne fige pas l'individu mais au contraire en fait le lieu de tous les possibles. A cet égard, il porte de manière édifiante tous les traits d'une personnalité en devenir, qu'il convient d'accompagner avec la plus grande précaution et le plus grand respect. C'est pendant cette période qu'on ne saurait enfermer dans une liste de symptômes, ni même limiter entre deux âges précis, que l'individu pose les premiers choix.

L'adolescent est un être en effervescence. Il est pris dans un mouvement de croissance et d'évolution exceptionnels. L'enfance est sa racine, et l'âge adulte l'arbre qui ne cesse de grandir, mais à un rythme beaucoup plus lent. De l'enfant, l'adolescent garde une étonnante capacité de création. Il est de notre responsabilité de l'encourager. Également de notre responsabilité de lui apprendre les limites dans lesquelles inscrire cette énergie créatrice (qui est aussi désir). On le sait : l'adolescent est débordant (cela va de l'apathie à un enthousiasme révolutionnaire !). C'est l'âge des transgressions et de toutes les expérimentations. La limite est parfois subtile entre curiosité et mise en danger. On peut être là pour sentir cette limite avec le jeune adolescent et l'aider à donner une forme plus nuancée à ses révoltes et ses désirs, pour qu'il n'expérimente pas l'entrée à l'âge adulte dans la destruction mais dans l'ouverture. C'est un âge d'identification très grande : le thérapeute est là pour permettre une confrontation avec un adulte qu'il peut ou non prendre pour modèle (sur lui il peut transférer un modèle).

POURQUOI VENIR CHERCHER DE L'AIDE QUAND NOTRE ADOLESCENT NE VA PAS BIEN ?

Le thérapeute du cabinet Drahi-thérapie situé à LA RAVOIRE ou à BARBERAZ, peut intervenir de multiples manières :

  • Pour permettre à l'adolescent de se comprendre suffisamment,
  • Pour l'aider à choisir une orientation scolaire (on est alors davantage dans le cadre de la psychopédagogie),
  • Pour choisir qui il veut être et comment il veut exister,
  • Pour recueillir un idéal, et le soutenir dans la confrontation de cet idéal avec la réalité. On ne saurait brimer, dévaloriser ou simplement relativiser l'idéal d'un jeune sans lui retirer ce qui fait pour lui le sens et la valeur de la vie,
  • Pour l'aider à trouver des limites et pour le rassurer,
  • Pour qu'il donne du sens à des comportements transgressifs ou destructeurs,
  • Pour résoudre des problèmes alimentaires : anorexie, boulimie,
  • Pour résoudre des comportements autodestructeurs : scarifications, addictions, mise en danger, tentatives de suicide.
  • Pour l'aider à exprimer sa souffrance par la parole ou par la création artistique.

LE DIVORCE DES PARENTS

Le divorce des parents est un événement qui incite souvent un parent, ou dans le meilleur des cas, les deux parents, à accompagner leur adolescent chez un thérapeute.

Parce que l'adolescent est un être en mutation, qui s'interroge sur son individualité, mais aussi sur sa place dans la société, la séparation des parents vient perturber son équilibre au moment où précisément il a besoin de s'en référer à un modèle stable.

Le cabinet de psychothérapie et de sophrologie Drahi-thérapie soutiendra alors l'adolescent de plusieurs manières :

  • En lui permettant de comprendre les changements subis par la famille,
  • En lui permettant d'exprimer une éventuelle colère, ou une peine indicible,
  • En lui permettant de ne pas s'approprier la rupture de ses parents ( ne pas « prendre parti », ce qu'on appelle le conflit de loyauté, ne pas se sentir responsable de l'éclatement de la famille)
  • En offrant au futur jeune adulte un cadre de référence sécurisant, où il sait qu'il pourra s'exprimer librement, sans que cela mette en péril les liens avec la mère ou le père.

LA RELATION AVEC LE THÉRAPEUTE : LA CONFIANCE COMME PREMIER PAS VERS LE SOIN

Les adolescents bénéficient d'une relation privilégiée avec le thérapeute. Les parents sont conviés à nous rencontrer une première fois avec leur enfant. L'adolescent sera ensuite reçu seul. Il est important pour lui de créer une alliance solide avec le thérapeute. Il a pour cela besoin d'une exclusivité très grande et que sa parole soit protégée de toute intrusion et de toute interprétation parentale. Il est parfois souhaitable de faire un travail en systémie, c'est-à-dire recevoir tous les membres de la famille et observer leurs interactions afin de leur permettre de fonctionner plus sereinement.

PAS FACILE D'ÊTRE UN PARENT D'ADO !

On peut avoir été, et être un très « bon parent », et emmener « son ado » en thérapie ! C'est justement parce que le parent est aimé que le jeune doit se révolter contre lui pour se différencier. Il n'est pas si facile d'avoir un bon modèle ! Cela peut se passer sans heurt, et dans la joie, ou cela peut être paralysant : difficile de grandir, de prendre son envol, lorsque la famille offre le lieu de l'idéal, du confort. Le jeune vit cette tentation de rester toujours « chez maman et papa » (le syndrome Tanguy).

Contact

Actualités
Voir toutes les actualités
Lettre d’information
c