"Chacun est singulier et c'est dans la vérité singulière que se trouve l'essence de l'humain." Julia KRISTEVA

Psychothérapeute à Barberaz - Juliette Drahi

Psychothérapeute à Barberaz-Juliette Drahi

Diplômée de psychologie clinique et de psychopathologie à l'université de Lyon 2, Juliette a reçu une formation d'inspiration psychanalytique et dispose de connaissances en psychopathologie qui lui permettent de travailler en sécurité et dans la prise en compte de la structure psychique d'une personne.

Son parcours est atypique, comme l'est tout chemin qui mène à adopter la posture de thérapeute et à en faire son métier.

Juliette a passé la majeure partie de son enfance et de son adolescence dans les salles de gymnastique. Elle a pratiqué pendant dix ans le sport de haut niveau pour quitter définitivement ce milieu à l'âge adulte. Cette expérience a marqué profondément son esprit et a participé à la construction de son identité. Il a fallu plusieurs années pour intégrer un vécu basé sur la répétition, l'abnégation et l'effort physique. Cette formation a participé à faire émerger des réflexions concernant le corps, les émotions, les frustrations. Les notions de compétitivité, de performance, de reconnaissance mises en relief par la pratique intensive du sport font partie des sujets traités par les sciences humaines. Ces années de formation ont laissé une empreinte forte et une compréhension de ce que vivent et traversent les sportifs, leurs motivations, leurs joies et les sensations qu'ils éprouvent. Cela lui a permis de réfléchir également par extension à ce que recherchent les adolescents et les jeunes adultes dans les conduites extrêmes : une quête de limites, des sensations, un sentiment d'existence.

Après un master en psychologie clinique à l'université Lyon 2, une immersion dans le champ de l'addictologie et de l'alcoologie, elle effectue un DU de criminologie à l'université Lyon 1. Une interrogation très grande l'a poussée à ouvrir son champ de réflexion à d'autres disciplines tels que le droit pénal et la sociologie afin de considérer l'être humain dans une réalité sociale, de penser la transgression comme un acte chargé de sens, d'avoir une vision plurielle.

Après quelques années dans différents univers professionnels, socio-juridique, socio-éducatif et paramédical, elle fait l'expérience du travail auprès de personnes atteintes de troubles psychiques et de déficience. Elle découvre alors la richesse d'un monde d'où le langage est absent et dans le même temps cela l'incite à vouloir user du langage comme outil thérapeutique.

Elle poursuit par ailleurs une formation riche et passionnante dans une école de psychothérapie intégrative à l'EEPSAA, (école européenne de psychothérapie somato et socio analytique) auprès du Docteur Richard MEYER, psychiatre et psychanalyste, et effectue une spécialisation en sexothérapie et en thérapie conjugale. Le Dr MEYER a imposé le terme de psycho-somatothérapeute dans l'univers de la psychothérapie intégrative et ne cesse de produire des ouvrages novateurs, preuve d'une pensée originale et créatrice. Elle a la chance de recevoir une parcelle de son enseignement ainsi que de rencontrer d'autres figures de la psychothérapie qui bouleversent son rapport à la psychologie et sa conception du soin psychique.

L'enseignement du Dr Meyer met au premier plan le vécu expérientiel du thérapeute. Les connaissances acquises et les outils thérapeutiques enseignés sont intégrés dans un parcours de vie et selon une traversée émotionnelle personnelle. Juliette peut ainsi éprouver les méthodes qui lui sont proposées pour ensuite les utiliser avec les patients.

Cela lui permet d'expérimenter un large spectre d'outils thérapeutiques et de voir une grande variété de problématiques psychiques. Elle travaille son positionnement thérapeutique et développe ce que l'on nomme « l'être thérapeutique » et qui est toujours en travail.

Elle trouve son inspiration théorique dans le champ de la psychanalyse et de la psychologie humaniste, notamment à travers les textes d'Irvin Yalom, Fritz Perls, Erich Fromm.

En outre, ses sources littéraires sont multiples, elle enrichit sa pensée d'une littérature vaste et éclectique : l'anthropologie, l'ethnopsychiatrie, la psychanalyse et la philosophie.

Enfin il lui parait essentiel de faire elle-même un travail analytique pour explorer ses processus psychiques. Ainsi elle est en analyse depuis plusieurs années, ce qui prolonge un travail personnel en psychothérapie commencé il y a 20 ans.

Cette expérience personnelle la persuade du plaisir qu'on peut avoir à mettre en récit sa propre histoire. La découverte d'un soi profond offre une perspective de libération qui peut contribuer à rendre plus authentique. Pour certaines personnes l'authenticité peut contribuer au bonheur !

Contact

Actualités
Voir toutes les actualités
Lettre d’information
c